Skip to main content

INT-H00 : Droits humains: Accueil

Répertoire de sources d'informations sur différents thèmes reliés au droits humains. Le répertoire est conçu par les étudiants du Cours INT-H00 Droits humains

 

DROITS HUMAINS


Présentoir des savoirs

Par les étudiants du cours INT-H00-17 groupe 1 | Hiver 2019

 

Description du projet

Dans le cadre du cours Démarche d'intégration en sciences humaines (INT-H00-17), les étudiants de la professeure Geneviève Bouthillier réaliseront au cours de la session d'hiver 2019  un "présentoir des savoirs" sur une thématique associée aux droits humains.  Cette activité pédagogique a pour but d'informer et de sensibiliser la communauté collégiale sur les droits humains et sur un cause d'engagement social ou politique qui s'y rapporte.

Chaque présentoir, créé par une équipe de quatre étudiants, sera exposé à la bibliothèque collégiale pour une durée d'une semaine et fera l'objet d'une section de suggestions de ressources à découvrir ci-dessous: 

Présentoirs des savoirs à la bibliothèque collégiale

Le traitement des prisonniers à Guantanamo

Le 11 septembre 2001, le groupe terroriste islamique connu sous le nom d'Al-Qaïda a coordonné une série de quatre attentats terroristes qui ont fait 3000 morts. En réponse à ces attentats calamiteux, le gouvernement des États-Unis, qui était alors sous l'administration Bush fils, a lancé une campagne antiterroriste mondiale reconnue comme "the war on terror". Les mesures militaires de la guerre ont ciblé de nombreux pays associés à Al-Qaïda. D'autre part, leurs mesures de renseignement ont consisté à réorganiser les institutions et à créer un programme mondial pour capturer les terroristes présumés et les placer dans les installations de la base navale de Guantanamo Bay. 

En 2001, le ministère de la Justice des États-Unis a statué que les prisonniers de Guantanamo Bay n'était pas couvert par la constitution américaine, car la prison n'est pas située sur le sol américain . Moins d'un mois plus tard, les gardes militaires ont emmené les premiers détenus au camp X-Ray le 11 janvier 2002. Par la suite, le 18 janvier, l'administration Bush a annoncé que les prisonniers de guerre n'avaient pas droit à une protection contre la Convention de Genève : un ensemble de règles qui forment la base du droit international humanitaire et qui déterminent la manière dont les soldats et les civils devraient être traités en temps de guerre. Environ 780 hommes ont été emprisonnés au centre de détention depuis son ouverture et quarante reste aujourd'hui.

Il a été révélé que des détenus de Guantanamo Bay ont été torturés. D'anciens prisonniers ont signalé à maintes reprises des techniques comme la simulation de noyade, connue sous le nom de " waterboarding ", le passage à tabac, ainsi que le forçage des aliments à l'aide d'un gros tube d'alimentation qui leur est enfoncé par le nez. 

________________________________________________________________

Sources:

Crosby, S. S., & Benavidez, G. (2018). From Nuremberg to Guantanamo Bay: Uses of Physicians in the War on Terror. American Journal of Public Health108(1), 36–41. https://doi.org/10.2105/AJPH.2017.304154

Guantánamo Bay: 14 years of injustice. (n.d.). Retrieved from https://www.amnesty.org.uk/guantanamo-bay-human-right​

Les symboles de la torture :

(#1) Ce symbole a été lancé par l’organisation très connue d’Amnesty International, étant donné qu’il lance clairement le message que l’on souhaite transmettre aux autres étudiants du collège, soit qu’il faut réellement tenter de mettre fin à la torture dans le monde alors que ce droit humain est toujours brimé de nos jours. Pour en savoir plus, cliquez ici. 

___________________________________________________________

(#2) ​Ce symbole qui peut être reconnu par plusieurs représente la justice présente dans un procès qui est équitable. La balance représente l’équité et le bandage sur les yeux représente l’impartialité. Ce symbole illustre bien la situation des prisonniers du type de prison comme Guantanamo qui sont enfermés sans procès et, donc, sans accès à une justice équitable et impartiale. Pour en savoir plus, cliquez ici. 

___________________________________________________________

(#3) Ce symbole représente la journée internationale d’aide aux anciennes victimes d’actes de torture. Il capte l’attention de ceux qui aperçoivent l’image. Elle symbolise la journée internationale pour le soutien aux victimes de la torture qui est le 26 juin. Pour en savoir plus, cliquez ici. 

________________________________________________________________

Sources :

Torture, violence morale, abus physiques, violation des droits de l'homme, cruautés, exécutions, disparitions de personnes, interrogatoire, détention, châtiment, migrants, migration, jeunes migrants. (n.d.). Repéré à http://www.un.org/fr/events/torturevictimsday/à

Les symboles de la justice. (n.d.). Repéré à http://www.mjd-valdeseine.fr/symboles-justice.html

Documentaire (#1)

Peut être acheté sur Amazon

En 2009, sept ans après l’ouverture de la prison de Guantanamo, National Geographic a produit un documentaire intitulé Inside Guantanamo. Les producteurs ont obtenu une entrée exclusive dans l'environnement interne de la prison et montrent des images non partagées des installations de Guantanamo, du mode de vie des prisonniers et des employés ainsi que des interviews sélectives avec d'anciens détenus.

Cliquez ci-dessous pour voir la bande-annonce : 

Documentaire (#2)

Ce documentaire dresse un portrait exclusif des étapes qui ont mené un adolescent canadien de Toronto à devenir détenu au camp de détention de Guantanamo Bay. Dans Out of the Shadows, Omar Khadr révèle des détails sur son expérience à la prison de Guantanamo Bay, y compris les tortures qu'il a subies et ses souvenirs d'adolescent dans une prison avec certains des détenus les plus dangereux du monde. Pour le voir, cliquez ci-dessous :

Sources :

Halperin, J. (Producer), & Cohen, B., Else, J.H. (Directors). (2009). Inside Guantanamo [Documentary]. États Unis: National Geographic.

Reed, P., Shephard, M (Directors). (2015). Omar Khadr: Out of the Shadows [Documentary]. Canada.

(#1) Le CIA de la torture par Dianne Feinstein 

L’enquête par la commission du renseignement du Sénat américain, donne des informations très précises et fiables. Elle explique les différents types de détentions, de tortures et d’interrogatoires extrêmes qui ont été utilisés dans la lutte contre le terrorisme de l’administration Bush. Le livre fait aussi une analyse de pourquoi les autres pays sont aussi à risque de succomber à ces violations ce qui nous aide à évaluer ce problème sur une plus grande échelle. 

(#2) Obama’s war par Bob Woodward

S'appuyant sur des mémos internes, des documents classifiés et plusieurs heures d'entrevues avec la plupart des personnalités, y compris Barack Obama, Woodward raconte l'histoire interne d'Obama prenant les décisions critiques sur la guerre contre le terrorisme. Ce livre comprend les actions d'Obama visant à fermer Guantanamo et à mettre fin à la torture contre ses prisonniers.

Si vous souhaitez plus d'informations sur ce sujet, veuillez consultez les livres ci-dessous:

 (#3) Military justice : a very short introduction par Eugene R. Fidell

Cette monographie s’agit de l’explication de la justice militaire contre la torture et comment elle affecte les procédures judiciaires internationalement. 

 

(#4) La chasse aux musulmans : évincer les musulmans de l’espace politique par Sherene Razack

Cette source donne une perspective intéressante sur le phénomène culturel impliqué dans la torture. Le thème principal de la monographie est les relations entre les races et les déplacements de frontières.

________________________________________________________________

Sources :

Feinstein, D. (2015), La CIA et la torture. New York : Melville House. 

Fidell, E.R. (2016), Military justice : a very short introduction. New York : Oxford University Press. 

Woodward, B. (2010), Obama’s war. New York : Simon and Shuster. 

Razack, S.H. (2011), La chasse aux musulmans : évincer les musulmans de l’espace politique. Montréal : Lux. 

Bandes desinées

(#1) Guantánamo kid. L’histoire vraie de Mohammed El-Gorani par Alexandre Franc

Cette bande dessinée raconte l’histoire d’un adolescent qui s’est retrouvé enfermé dans le camp de détention de Guantanamo pour avoir été soupçonné d’appartenir à l’organisation d’Al-Qaida. On y retrouve une multitude d’images percutantes. La BD écrite par Jerôme Tubiana représente bien la condition des détenus à l’intérieur des murs de Guantanamo. Elle est accessible à la bibliothèque du Collège.  

_______________________________________________

(#2) Rapport sur la torture : les agissements de la CIA en Irak, par Sidney Jacobson and Ernie Colon

Cette œuvre littéraire s’avère également une bande dessinée qui pourrait intéresser la population étudiante. Elle se lit facilement et peut s’obtenir à la bibliothèque du collège en plus de montrer tout autant l’aspect torture en illustration que la BD précédente. De plus, elle montre les tentatives politiques pour couvrir les pratiques de la torture dans la baie de Guantanamo sous l’administration de Bush. 

Si vous voulez en savoir plus sur les prisonniers de Guantanamo, veuillez consulter les ouvrages ci-dessous

(#3): Les carnets de Guantanamo par Mohamedou Ould Slahi

Publié en 2015, ce carnet rédigé par Mohamedou Ould Slahi explique le récit personnel de son parcours à Guantanamo. Il mentionne l’absence de justice et de procès en plus d’exprimer sa frustration par rapport aux interrogatoires auxquels il a dû faire face dans la prison

(#4): The Prisoner of Guantanamo par Dan Fesperman

Publié en 2018, ce roman raconte l’histoire fictive de la réalisation d’une enquête sur la mort d’un soldat à Cuba proche de la baie de Guantanamo. On y entre à l’intérieur des murs de Guantanamo de même que dans les coulisses de la politique américaine. 

________________________________________________________________

Sources :

Jacobson, S. (2017). Rapport sur la torture : les agissements de la CIA en Irak. Paris :Éditions Delcourt. 

Fesperman, D. (2006). The Prisoner of Guantanamo. Knopf edition. 

Ould Slahi, M. (2015). Les carnets de Guantanamo. Édition Michel Lafont. 

Tubiana, J. & Franc, A. (2018). Guantanamo Kid: l'histoire vraie de Mohammed el-Gorani. Montréal : Dargaud. 

(#1) « Guantanamo : une décennie d’atteintes aux droits humains », Amnesty International

La revue aborde non seulement le raisonnement de la mise en place de Guantanamo qui nous permet de déterminer l’objectif de la torture, mais aussi donne l'auditoire un exemple concret avec Omar Khadr et parle d’une manifestation dans le but de remédier les violations des droits humains dont il a été victime à Guantanamo. Il y a une description claire des violations qui prennent place à Guantanamo et du manque de respect envers les droits des prisonniers. Cliquez ici pour lire la revue. 

(#2) « Guantanamo, psychiatres et psychologues : une seule éthique, mais laquelle? » par Thierry Thrémine 

Cette source explique le sujet controversé de la présence de psychiatres dans les interrogatoires de Guantanamo. On explique le débat et les raisons du bannissement des psychologues de ces interrogatoires en 2006. La participation des psychiatres dans les interrogatoires contribue à la torture mentale des détenus et a été interdit pour cette raison.

________________________________________________________________

Pour en savoir plus sur la torture et Guantanamo, veuillez consulter les sources ci-dessous.

(#3) Periodic Review Boards for law-of-war detention in Guantanamo: What next? Par Andrea Harrison

La source analyse surtout les lois qui permettent à Guantanamo d’exister et les lois mises en place pour tenter d’y mettre fin

(#4) Guantanamo : une décennie d’atteintes aux droits humains, Amnesty International

 La source donne un exemple concret avec Omar Khadr et parle d’une manifestation dans le but de remédier les violations des droits humains dont il a été victime à Guantanamo. Il y a une description claire des violations qui prennent place à Guantanamo et du manque de respect envers les droits des prisonniers. 

________________________________________________________________

Sources :

Amnistie international (2018), Guantanamo : Une décennie d’atteintes aux droits humains. Le traitement humain des détenus est un choix politique, et non une obligation légale. 11-15. https://amnistie.ca/sites/default/files/upload/documents/

dossiers/amr511032011fr.pdf

Harrison, Andrea (2018) Periodic Review Boards for Law-Of-War Detention in Guantanamo: What Next? ILSA Journal of International & Comparative Law: Vol. 24. 34-38. 
https://nsuworks.nova.edu/ilsajournal/vol24/iss3/4

Trémine, Thierry. (2015), Guantanamo, psychiatres et psychologues : une seule éthique, mais laquelle? Information psychiatrique. Vol 91. 807-808. file:///C:/Users/1730106/Documents/INPSY_9110_0807.pdf

Amnistie international (2018), Guantanamo : Une décennie d’atteintes aux droits humains. Le traitement humain des détenus est un choix politique, et non une obligation légale. 11-15. https://amnistie.ca/sites/default/files/upload/documents/dossiers

/amr511032011fr.pdf

Article sur Omar Khadr: Omar Khadr tells his Guantanamo story in new documentary par Nathan Denette

Cet article explique en détail de nombreux événements qui ont conduit Omar Khadr à être arrêté par les États-Unis et amené à la prison de Guantanamo Bay en tant que détenu accusé d'un crime qu'il n'a jamais commis. De plus, l'article donne plus de détails sur l'expérience d'Omar Khadr à partir de ses déclarations dans le documentaire intitulé Out of the Shadows, y compris ses souvenirs d'avoir été torturé. De plus, l'article explique clairement les raisons qui ont poussé  Khadr à se joindre à Al-Qaïda et ce qui se serait passé pendant la fusillade de 2002 à laquelle il a participé alors qu'il n'avait que 15 ans.

Article sur Omar Khadr: Omar Khadr gets an education behind bars par Colin Perkel

 (#2) Cet article traite de l'éducation d'Omar Khadr lorsqu'il était détenu à Guantanamo. L'article mentionne que la prison lui a fourni du matériel scolaire qui lui a permis d'apprendre l'histoire, les mathématiques, l'astronomie ainsi que l'anglais. Cet article donne un aperçu intéressant de l'expérience d'Omar Khadr lorsqu'il était un jeune adolescent en milieu carcéral

Pour en savoir plus sur Omar Khadr, veuillez consulter l'article ci-dessous :

(#3) Key events in the Omar Khadr case par Terry Reith

Cet article, rédigé sous forme de liste de faits, souligne tous les faits importants qui se sont produits dans la vie d'Omar Khadr, de sa naissance à son âge adulte.

_______________________________________________________________

Sources:

Perkel, C. (8 mars, 2011). Omar Khadr gets an education behind bars | CBC News. Repéré à https://www.cbc.ca/news/canada/omar-khadr-gets-an-education-behind-bars-1.1101972

Reith, T. (2017, July 07). Key events in the Omar Khadr case | CBC News. Repéré à https://www.cbc.ca/news/canada/key-events-in-the-omar-khadr-case-1.1153759

Schwartz, D. ( 29 mai, 2015). On 'freedom high,' Omar Khadr knows 'people are just going to think I'm fake' | CBC News. Repéré à https://www.cbc.ca/news/canada/omar-khadr-tells-his-guantanamo-story-in-new-documentary-1.3089953

 

Barack Obama et sa contribution pour aider les prisonniers de la prison de Guantanamo Bay

Barack Obama a été président des États-Unis de 2008 à 2016 et il avait fait une promesse électorale: fermer Guantanamo pour de bon. La tâche n’était pas si simple et il ne réussira malheureusement pas à fermer complétement le centre de détention, mais il aura réussi à faire libérer 181 des 242 détenus au début de son mandat et limiter les prisonniers à 61 à la fin. C’est pourquoi il est un des acteurs les plus importants dans le dénouement et les actions reliés à l'opposition de la maltraitance des détenus de Guantanamo. Cliquez ici ​pour en savoir plus sur Obama et Guantanamo. 

________________________________________________________________

Source :

Geoffroy, R., & Boscher, M. (17 août, 2016). La fermeture de Guantanamo : Le serpent de mer d'Obama. Repéré à https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2016/08/17/la-fermeture-de-guantanamo-un-serpent-de-mer-pour-l-administration-obama_4983752_4355770.html

Archives Photos: 

(#1) Cette image a été prise en 2017 devant le palais de justice américain lors d’une marche dénonçant la violence faite aux prisonniers à l’intérieur des murs de la prison de Guantanamo où il est très difficile d’avoir de l’information sur les actions à l’intérieur. Elle représente bien l’opinion populaire du mouvement contre la torture, mais plus précisément contre Guantanamo. Ce sont des gens tout à fait normaux portant les habits traditionnels de la célèbre prison qui cachent leur visage pour représenter la déshumanisation que Guantanamo fait subir à ses prisonniers. Pour en savoir plus, cliquez ici.

(#2) L'image démontre la déshumanisation faite par les officiers militaires sur les différents prisonniers. Agenouillés au sol, ils sont recroquevillés sur eux-mêmes et c’est difficile d’admettre qu’encore aujourd’hui des humains soient traités de la même manière. Pour en savoir plus, cliquez ici. 

(#3) Cette photo a été prise le 22 janvier 2009 et l’on voit Barack Obama signer un décret contre la torture à cause des nombreuses pressions qui pesaient sur lui pour respecter ses promesses électorales. Cette photo est intéressante, car elle représente bien la pression qui pèse sur Obama pour fermer Guantanamo et l’ampleur de sa décision. Pour en savoir plus, cliquez ici. 

________________________________________________________________

Sources :

Guantanamo, l'archipel du non droit. (21 novembre, 2016). Repéré à https://www.franceinter.fr/emissions/affaires-sensibles/affaires-sensibles-21-novembre-2016

Guy King, M. (12 janvier, 2017). Protesters call on Obama to close Guantanamo detention center. Repéré à https://www.upi.com/Top_News/US/2017/01/11/Protesters-call-on-Obama-to-close-Guantanamo-detention-center/8091484185151/

Licourt, J. (2016, January 11). Barack Obama veut fermer Guantanamo avant la fin de son mandat. Retrieved from http://www.lefigaro.fr/international/2016/01/11/01003-20160111ARTFIG00188-barack-obama-veut-fermer-guantanamo-avant-la-fin-de-son-mandat.php

(#1) L’Organisation Mondiale Contre la Torture (OMCT)

L’Organisation Mondiale Contre la Torture (OMCT), basée à Genève et créée en 1985, est actuellement la principale organisation non gouvernementale qui lutte mondialement contre la torture en plus de lutter contre les disparitions forcées, les exécutions, puis les traitements démontrant une certaine cruauté dégradante et inhumaine. En d’autres mots, cette organisation défend exactement le droit humain que nous avons choisi. De plus, elle collabore avec plusieurs autres organisations pour prévenir la torture et fournir de l’aide aux victimes de cet acte répréhensible. Cliquez ici pour en savoir plus sur OMCT. 

_________________________________________________

(#2) L’Association pour la Prévention de la Torture (APT) 

L’Association pour la Prévention de la Torture (APT) tente de révéler au monde la torture ainsi que les traitements cruels, dégradants et inhumains qui se passent parfois derrière les murs. Elle contribue à rendre les lieux de détention plus transparents pour éviter ce genre de traitement. Elle offre notamment de l’aide aux gouvernements faisant d’elle une organisation agissant au plan international. Cliquez ici pour en savoir plus sur APT.

Carte (Amnesty International)

Cette carte démontre tous les endroits du monde dans lesquels des agents de l’État ont utilisé quelconques formes de torture, de traitements inhumains ou de traitements dégradants. Cette image percutante montre à quel point la torture est extrêmement présente, et ce, presque partout. Pour en savoir plus cliquez ici.

________________________________________________________________

Source :

Amnesty Internationale. Deuxième source : Amnistie Internationale (Document cartographique). Repéré à http://ddc.arte.tv/cartes/662

Les blogues « diplo » - « Le monde diplomatique : Tortures, aveux, et autres… »

Ce blogue contient de l’information pertinente par rapport à la torture dans le monde et donne plusieurs cas de tortures qui démontrent le problème à l’international et qui peuvent motiver les gens à faire partie du mouvement contre la torture. Les cas sont basés sur des témoignages qui sont cités dans le blog donnant des preuves concrètes aux histoires de torture. De plus, la plateforme permet un dialogue avec des commentaires ce qui permet aux lecteurs de mieux s’informer et d’encourager les autres à rejoindre la cause. Pour en savoir plus, visitez leur site Web ici.

________________________________________________________________

Source:

Mensuel critique d'informations et d'analyses. (n.d.). Repéré à https://www.monde-diplomatique.fr/

Loading ...

L'accès à l'éducation en temps de guerre au Moyen-Orient, au Proche-Orient et au Pakistan

 

L'accès à l'éducation n'est pas un droit acquis pour tous spécialement dans les régions en temps de guerre.

Apprenez-en davantage sur l'impact de cette problématique affectant de nombreux pays au Proche-Orient, au Moyen-Orient et, plus précisément, au Pakistan.

 

  Le Proche et Moyen-Orient: deux des nombreuses victimes du faible taux de scolarisation

 

 

 Les principales régions du Moyen et Proche-Orient frappées par des conflits armés.

 

 

Sources d’enjeux religieux, les guerres attirent non seulement une action locale, mais aussi une  aide internationale. Malheureusement,  le droit à  l’éducation se noie  dans cette marée de violence. 

 

Deux articles scientifiques permettant de comprendre les enjeux de l'accès à l'éducation dans ces régions

 

1. Histoire contemporaine de l’éducation au Moyen-Orient (XIXe-XXe siècle) par Chantal Verdeil​

   

L’éducation au Moyen-Orient n’a pas toujours été accessible à tous, au contraire… Retraçons le long chemin qui a permis le niveau d’éducation actuel par la narration captivante de Chantal Verdeil.     

 

2. Génération perdue. L'impact de la crise sur le secteur de l'éducation en Syrie par Amin Eskander. 

Le pourcentage de jeunes n'yant jamais fréquenté l’école en Syrie est en hausse…l’absence de sécurité est au cœur de ce problème alarmant.  


Sources:

1. Verdeil, C. (2017).  Histoire contemporaine de l’éducation au Moyen-Orient (XIXe-XXe siècle). OpenEdition, no148, 9-40. Repéré à https://www.cairn.info/revue-histoire-de-l-education-2017-2.htm

2. Eskander, A. (2014). Génération perdue. L'impact de la crise sur le secteur de l'éducation en Syrie. I. doi:10.3917/lig.782.0106.

 

Le cas du Pakistan

Portrait général:

 Assaut des talibans pakistanais du TTP dans une école fréquentée par des enfants de militaire.

 

La célèbre militante pakistanaise: Malala Yousafzai

 

Article sur Ziauddin Yousafzai, père de Malala et accolyte dans sa lutte pour une éducation pour tous

 

Malala’s father, Ziauddin Yousafzai : ‘I became a person who hates all injustice’ par Alex Clark

De retour au Pakistan pour la première fois depuis que sa fille Malala a été tirée à bout portant, Ziauddin Yousafzai revient sur cet événement douloureux et comment il tente tant bien que mal d’améliorer l’éducation au Pakistan.


Source: 

Clark, A. (11 novembre 2018). Malala’s father, Ziauddin Yousafzai : ‘I became a person who hates all injustice’. The Guardian. Repéré à https://www.theguardian.com/books/2018/nov/11/malala-father-ziauddin-yousafzai-i-became-a-person-who-hates-all-injustice

Notre affiche mettant en vedette, Malala, figure proue de la lutte pour l'accès à l'éducation en temps de guerre

 

Un cas au Proche-Orient :  La Syrie

Un jeune garçon syrien victime de la guerre au détriment de son éducation... À voir !

 

Oeuvres mettant en scène des difficultés de l'accès à l'éducation en temps de guerre:

 

1. Bande dessinée:

L’Arabe du futur T.4 : Une jeunesse au Moyen-Orient, (1987-1992)

 

Et si vous étiez né en Syrie ? Auriez-vous le même niveau d’éducation? Auriez-vous les mêmes aspirations futures ?

2.Roman:

 Les cerfs-volants de Kaboul

Couronné du Prix des libraires en 2006, ce livre brosse un portrait touchant de l’éducation de deux jeunes hommes sous un régime taliban en Afghanistan. Drame, action, rires, pleurs et faits historiques, ce livre a tout pour vous intriguer tout en vous instruisant.


*Disponibles à la bibliothèque du collégial*

Sources:

1.​ Sattouf, R. (2018). L’Arabe du futur T.4 : Une jeunesse au Moyen-Orient, (1987-1992). Paris, France : Allary.

2. Hosseini, K. (2006). Les cerfs-volants de Kaboul. Paris, France : 10/18.

Près d’un quart des enfants dans le monde vivent dans des pays touchés par des conflits ou des catastrophes  par l’UNICEF

 

Parallèle avec la situation au Québec

 

Le Québec ne fait éviemment pas face à des conflits armés. Nous avons comparé nos difficultés sociales telle la pauvreté avec les dificultés en tant de guerre afin de faire un parralèle entre leurs impacts sur l’éducation.

1. L’enseignement en milieu défavorisé de Robert Cadotte !

Une éducation de haut niveau semble être un bien acquis par les étudiants du Collège, mais est-ce vraiment le cas partout au Québec ? La réponse évidente est non et nous avons qu’à observer des quartiers montréalais défavorisés pour démontrer que le système d’éducation québécois est imparfait. 

 

2. De plus en plus d’écoles primaires défavorisées en Outaouais de Yasmine Mehdi 

Un grand nombre d’élèves pour une main-d’œuvre insuffisante d’enseignants… Découvrez les causes de ce problème parmi bien d’autres dans les milieux défavorisés d’une région du Québec. 


Sources:

1. Cadotte, R. (2015). L’enseignement en milieu défavorisé. Repéré à https://www.ababord.org/L-enseignement-en-milieu

2. Mehdi, Y. (2018). De plus en plus d’écoles primaires défavorisées en Outaouais. Repéré à  https://ici.radiocanada.ca/nouvelle/1141128/hausse-ecoles-primaires-defavorisees-outaouais-quebec

Un stress beaucoup plus grand qu’un intra de 25%... La vie en temps de guerre est loin d’être joyeuse.

     L’éducation sous pression : Seriez-vous capable d’étudier au milieu d’un conflit armé?

Trafic humain en Thaïlande

Les capitales mondiales du tourisme sexuel se trouvent en Thaïlande, dans les grandes villes comme Pattaya et Bangkok.

De nombreux mineurs sont en danger face à cette industrie grandissante

La majorité des concepts importants abordés sont définis dans cette monographie scientifique

Reportage sur la capitale du tourisme sexuel, Bangkok

Cas de trafics traduits en justice en Thaïlande

 

Cette carte est très intéressante car elle montre aux visiteurs et aux touristes clairement et facilement les différentes activités liées à la traite humaine en Thaïlande. Les chiffres choquants qui sont affichés dans la légende de cette carte démontrent l'ampleur du phénomène

La situation au Québec

Malgré que le sujet passe plus inaperçu au québec qu'en Thaïlande, la situation est tout aussi réelle et dévastatrice pour les vies des jeunes femmes et enfants.

Ce roman de Nelly Arcan ainsi que cet article de revue de vulgarisation l'expliquent :

Charm Tong, une jeune activiste thaïlandaise impliquée dans la cause

Ce reportage explique le travail de Charm Tong en Thaïlande et en Burmanie

La censure en Corée du Nord

Ce documentaire hors du commun détaille la visite de la Corée du Nord faite par un reporteur (Shane Smith, co-fondateur de Vice News) et son caméraman. Dans le documentaire, ils sont exposés à la réalité (souvent manipulée) de la vie en Corée du Nord. Ce documentaire n’adresse pas la situation des camps de travail, mais plutôt le mensonge que promeut le régime de Pyongyang dans les médias dans le monde.

On voit ici que la Corée du Nord, comme la Chine, sont des pays où la situation des droits à l'expression est qualifiée comme étant "très grave".

Le commerce sexuel au Canada

Le commerce sexuel est un phénomène inquiétant puisqu’il occupe une place grandissante au Canada depuis les dernières années. En 2014, l’exploitation sexuelle représente 54% des cas de traite de personne à travers le monde. Une statistique qui a poussé de nombreux chercheurs à documenter ce marché clandestin. 

Dans un premier temps, il est important de savoir qu’il n’y existe pas de définition universelle au commerce sexuel. La définition de cet acte criminel varie d’un pays et d’une organisation à l’autre. Elle varie d’un pays à l’autre principalement puisque certaines autorités étatiques, telles qu’en Thaïlande et au Japon, ferment les yeux et encourage même le commerce sexuel pour des raisons économiques. Cependant, à l'aide des oeuvres misent à votre disposition, il vous sera possible d'élaborer votre propre définition du commerce sexuel. 

La définition qui sera utilisée dans l'ensemble de ce travail est celle de Marie-Claire Belleau et de Louise Langevin. La définition stipule que le trafic sexuel vise l'exploitation sexuel d'un être humain, notamment de son travail rémunéré ou non, ou de ses services sans son consentement, par une personne ou par un groupe de personnes, dans un rapport de force inégalitaire. Le commerce sexuel, qui se manifeste par l'enlèvement, l'usage de la force, la fraude, la tromperie ou la violence, provoque des mouvements transfrontaliers de personnes entre pays divisés par une inégalité économique. Ce trafic engendre, entre autres, l'immigration légale ou illégale de femmes au Canada et porte atteinte à leurs droits fondamentaux.

 

Au Canada :

 

  • La grande majorité (95%) des victimes du commerce sexuel sont des femmes

 

  • La plupart (72%) des victimes étaient âgées de moins que 25 ans

 

  • Les auteurs présumés de 80% des réseaux de commerce sexuel au Canada sont des hommes âgés entre 18 et 34 ans.
Loading ...

Les crimes d'honneur

De nos jours, les crimes d’honneur sont principalement causés par le viol d’une ou de plusieurs normes dans un groupe social en particulier. Ces infractions sont suivies par des sanctions graves qui peuvent mener à la torture ou à la mort de certaines personnes. Notamment en Asie, les gens accordent une grande importance au système de caste et à leur image auprès de leur communauté. Par exemple, si un membre de leur famille ne se comporte pas conformément à leurs traditions, il sera mis à part afin de montrer à leur communauté qu’il n’y a plus aucuns liens entre eux. En d’autres termes, ils font cela afin de préserver leur honneur auprès d’un groupe.

 

Le principal droit humain brimé dans cette situation est le droit à la vie. En réalité, la majorité des victimes des crimes d’honneurs sont des jeunes femmes. Ceci dit, il existe de nombreux témoignages qui abordent la principale cause de ces crimes et l’atrocité des conséquences qui s’en suivent.

Les crimes d’honneurs ont principalement lieu dans les pays majoritairement musulmans tels que le Pakistan, l’Inde, le Bangladesh, le Sri Lanka, les territoires Palestiniens, les régions Kurdes de l’Iran et la Turquie, l’Egypte et l’Afghanistan. Il existe plusieurs reportages sur les survivantes de ces crimes qui expliquent en détail les atrocités qu’elles ont dû subir étant donné qu’elles ne se sont pas comportées en fonction des normes et des valeurs véhiculées par leur communauté. Dans ces communautés, il est impératif que les femmes obéissent à ces règles afin que les sous-groupes auxquels elles appartiennent puissent être inclus dans leur communauté.

'

'Le crime d’honneur, le plus souvent, le meurtre d’une femme ou d’une fille par des membres de la famille de sexe masculin. Les tueurs justifient leurs actes en affirmant que la victime a porté atteinte au nom de famille ou au prestige.

Dans les sociétés patriarcales, les activités des filles et des femmes sont étroitement surveillées. Le maintien de la virginité et de la «pureté sexuelle» d’une femme est considéré comme la responsabilité des parents masculins - son père et ses frères d’abord, puis son mari. Les victimes de crimes d'honneur sont généralement soupçonnées d'avoir commis des actes «sexuellement immoraux», allant de converser ouvertement avec des hommes sans relation avec eux à des relations sexuelles hors mariage (même s'ils sont victimes de viol ou d'agression sexuelle). Cependant, une femme peut être la cible d'un meurtre pour diverses raisons, notamment le refus de contracter un mariage arrangé, la recherche d'un divorce ou la séparation - même d'un mari violent. Le simple soupçon qu’une femme a agi de manière à nuire au nom de sa famille peut déclencher une attaque; ces hypothèses sont généralement fondées sur les sentiments et les perceptions des hommes plutôt que sur la vérité objective. Ironiquement, les femmes apparentées défendent souvent les meurtres et aident parfois à les organiser.'

 

J. Douglas DaileyRaghu N. Singhhttps://www.britannica.com/topic/honor-killing 

 

 

Jasvinder Sanghera CBE est né et a grandi à Derby. Survivante d'un mariage forcé, elle est la fondatrice de Karma Nirvana, une organisation caritative primée qui soutient les hommes et les femmes victimes d'abus liés à l'honneur et de mariages forcés. Elle est une conférencière internationale très appréciée et une experte auprès des tribunaux dans les affaires relatives aux enfants, aux procédures civiles et pénales. Elle préside également les enquêtes sur les homicides domestiques et a contribué à faire en sorte que les abus fondés sur l’honneur et le mariage forcé fassent partie des inspections de la police menées par l’Inspectorat de la police de Sa Majesté '. Le mémoire de Jasvinder "Shame" a été décrit à la Chambre des Lords comme une "arme politique" et, avec "Filles de Shame", il figure parmi les 10 meilleurs best-sellers du Sunday Times. En 2018, elle a reçu un doctorat honorifique en droit de l'Université De Montfort de Leicester et une femme de l'année par le conseil municipal de Leeds. En 2019, elle a reçu le prix humanitaire Robert Burns de l'année ainsi que le prix de femme de substance Sikh.

Le ruban blanc représente le mouvement qui est contre la violence des femmes. De plus, ce symbole est de plus en plus utilisé pour promouvoir la lutte contre les crimes d’honneur.

Découvrer ce symbole de plus en plus signifiant et utilisé dans le monde afin de mettre fin aux crimes d’honneur et aux violences contre les femmes.

Cette carte montre la concentration des cas de crimes d’honneur dans le monde et vous permet de visualiser l’influence de divers facteurs sur l’occurrence de ces crimes.

Reconnue par The Guardian comme l'une des 100 femmes les plus inspirantes au monde, Jasvinder Sanghera lutte contre les mariages forcés et les abus fondés sur le respect de l'honneur, en Grande-Bretagne, son pays d'origine, et dans le monde entier. L'association caritative Karma Nirvana, qu'elle a fondée en 1993, a contribué à la création de plusieurs centres d'accueil pour hommes et femmes sud-asiatiques fuyant des mariages forcés. Son engagement découle de son expérience personnelle après avoir fui sa maison, à l'âge de quatorze ans, face à la perspective d'un mariage forcé.

En 2000, l’ONU a affirmé qu’il y a environ 5000 meurtres liés à l’honneur à chaque année. Pourtant, le consensus est que ce nombre est, en réalité, beaucoup plus élevé.

 

 

CHESLER, Phyllis. (2010). Worldwide Trends in Honor Killings. Middle Eastern Quarterly, 17(2). Repéré à https://www.meforum.org/2646/worldwide-trends-in-honor-killings#_ftn5

Exemple concret d'un crime d'honneur

Un an après sa mort, The Fifth Estate a révélé de nouvelles informations sur le meurtre choquant de Jaswinder Sidhu et sur la tentative de traduire ses assassins en justice. Sidhu avait épousé un pauvre chauffeur de pousse-pousse contre les souhaits de sa famille. Lors d'un voyage en Inde, elle et son mari ont été attaqués. Le lendemain, Sidhu fut retrouvée face contre terre dans un fossé d'irrigation, la gorge tranchée. Son mari a été sévèrement battu et laissé pour mort, mais a survécu. Les hommes arrêtés pour le meurtre ont juré que leurs ordres venaient de la propre famille de Sidhu au Canada.

L'histoire de Jassi Sidhu, la belle jeune femme canadienne qui a défié sa famille lorsqu'elle est tombée amoureuse de et s'est secrètement mariée à un chauffeur de pousse-pousse pauvre en Inde.

Peu de temps après, elle a été assassinée dans une attaque au bord d'une route, son nouveau mari laissé pour mort par ses assassins. Dans les années qui ont suivi, quatre hommes ont été reconnus coupables du meurtre de Jassi et envoyés en prison en Inde.

Les éléments de preuve rassemblés par les autorités indiennes à l'époque et présentés dans la cinquième succession indiquaient que la famille de Jassi aurait organisé son meurtre depuis leur domicile, ici au Canada.

En mai 2012, une vidéo granuleuse sur téléphone portable est apparue dans un village reculé et profondément conservateur du nord du Pakistan. La vidéo montrait quatre jeunes femmes chantant et applaudissant dans une pièce pendant que deux jeunes hommes dansaient sur la musique. Les anciens du village ont vu dans la célébration un défi flagrant aux coutumes tribales strictes qui séparent les hommes et les femmes lors des rassemblements. Un décret a été publié pour que les personnes filmées et leurs familles soient tués, leurs actions étant jugées «déshonorantes».

Les femmes et une de leurs sœurs, âgées de 12 ans à peine, auraient été emprisonnées pendant un mois et torturées avant d'être assassinées. Les hommes se sont cachés mais trois de leurs frères ont été abattus.

Chaque année, près d'un millier de personnes sont tuées au nom d'honneur au Pakistan. Beaucoup d'autres ne sont pas signalés, considérés comme faisant partie de la vie quotidienne - mais les tueries à Kohistan sont devenues des informations nationales après que le frère survivant des victimes s'est donné pour mission d'obtenir justice. L'animateur de VICE News, Hani Taha, se rend au Pakistan pour rencontrer Afzal Kohistani et enquêter sur l'un des cas de crimes d'honneur les plus déconcertants du pays, trois ans plus tard.

Produite par la documentariste Sharmeen Obaid-Chinoy, lauréate d'un Oscar et d'un Emmy Award, VICE News découvre certaines des plus terribles vérités sur la culture omniprésente des soi-disant crimes d'honneur dans la région.

Cette vidéo a été publiée sur VICE en 2016.

Loading ...

Détentions arbitraires en Chine

Selon un article du China Journal : « Beginning in February 2011, police throughout China began secretly detaining dozens of online activists and rights lawyers in an apparent effort to thwart the spread to China of the « Arab Spring » protests then sweeping North Africa and the Middle East. »[1]. Les détentions secrètes pratiquées par l’État chinois en 2011 envers les activistes défendant les droits de l’homme sont arbitraires au sens de la loi canadienne car le gouvernement chinois se donne le droit de détenir automatiquement les individus qui tentent de défendre les droits humains.

L’article 15 des lois assurant la sécurité nationale de la Chine offre aussi une autre opportunité pour observer l’illégitimité de certaines détentions : « The State prevents, suppresses and punishes any act of treason, secession, sedition, subversion or incitement to subvert the people's democratic dictatorship »[2]. Les conditions dans l’article 15 ne sont pas conformes aux standards de précision légale canadienne, où les lois doivent prescrire « en des termes on ne peut plus précis à quelles conditions [l’incarcération peut se faire] »[3].

L’appendice du rapport annuel de 2017 de l’organisation Chinese Human Rights Defenders (CHRD) comporte une liste de 40 activistes défendant les droits humains en Chine qui sont toujours détenus, dont 22 ont été arrêtés pour tentatives de subversion de l’État (CHRD, 2017, p. 38-39)[4]. Il s’agit d’ailleurs d’une des multiples critiques d’Amnesty International, qui soutient le fait que « Cette disposition a souvent été invoquée en vue d’arrêter et de poursuivre les défenseurs des droits, […], au mépris de leur droit fondamental à la liberté d’expression et d’association »[5] .

 

[1] Rosenzweig, J. (2013). Disappearing Justice : Public Opinion, Secret Arrest and Criminal Procedure Reform in China. China Journal, Volume 70, p.73-97.

[2] National People’s Congress of the People’s Republic of China. (2015). National Security Law of the People’s Republic : Article 15. Repéré à : http://www.npc.gov.cn/npc/xinwen/2015-07/07/content_1941161.htm (traduit en anglais puis traduit en français)

[3] Ministère de la Justice du Canada. (2018). Article 9 – Détention Arbitraire. Repéré à : https://www.justice.gc.ca/fra/sjc-csj/dlc-rfc/ccdl-ccrf/check/art9.html

[4] Chinese Human Rights Defenders. (2017). Repression & Resilience : Annual Report on the situation of Human Rights Defenders in China (2017). Retrouvé à : https://www.nchrd.org/wp-content/uploads/2018/02/CHRD-2017-Annual-Report-of-Situation-of-HRDs-in-China_Feb-2018.pdf

[5] Amnesty International. (2008). Droits humains en Chine : le revers de la médaille. Paris : Autrement. p. 25

Au travers de cet ouvrage, plus précisément dans la conclusion, l’auteur discute la priorité principale de la Chine qui est la sécurité. Cette sécurité s'accompli avec le maintien du statu quo.

Cette préoccupation de la Chine explique en partie sa réticence à changer ses idéologies en ce qui a trait au respect des droits humains.

 

Allant de Mao Zedong à Xi Jinping, l'auteur trace des liens entre les différents dirigeants de l’histoire de la Chine et fait un portrait de la Chine actuelle sans omettre de détails.

La réforme du Code pénal en Chine a eu un grand impact sur la situation de ma cause en Chine. L’auteur explique quels sont ces impacts et quelle était la perception de ces changements pour les Chinois. 

Cet article scientifique décrit une volonté chinoise de mettre les militants sous silence : « Beginning in February 2011, police throughout China began secretly detaining dozens of online activists and rights lawyers in an apparent effort to thwart the spread to China of the « Arab Spring » protests then sweeping North Africa and the Middle East. »

Rosenzweig, J. (2013). Disappearing Justice : Public Opinion, Secret Arrest and Criminal Procedure Reform in China. China Journal, Volume 70, p.73-97.

Il s’agit d’un périodique offrant une analyse de la Chine actuelle sous différentes perspectives : Politique et société, économie et technologie, géopolitiques et affaires stratégiques et relation internationales. Elle explore plusieurs aspects plus ou moins en lien avec mon sujet et elle parle notamment de la censure en Chine et de son système de crédit social.

Cet article est un témoignage de l’évolution du totalitarisme en Chine et son impact sur les droits humains. Liu Xiaobo présente une perspective unique – celle d’un militant qui était présent lors du massacre de la place Tian’anmen.

 

Express  No 3093, 13 oct. 2010, page 34-35

Cette revue de vulgarisation tente de présenter les pensées des peuples vivant en Chine comme un résultat de son histoire et de l’évolution de sa culture. Elle présente l’ordre politico-moral confucéen comme étant un précurseur de la perception d’autorité en Chine et du respect qu’il faut lui attribuer, la perception du monde selon la Chine et l’influence du mouvement lettré. 

Dans cette bande dessinée l’auteur raconte son expérience en Chine et elle met l'emphase sur les différences culturelles fondamentales entre la Chine et le Canada.

 

Cette bande dessinée est un ouvrage portant sur la situation de la Chine de 1976 à 1980 en explorant plus précisément sa situation socioéconomique et culturelle. Certains sujets en particulier dans cette BD sont en lien avec la cause choisie, notamment les centres de rééducation et les arrestations arbitraires.

 

 

Cet article d’Émilie Nicolas montre le caractère arbitraire du système d’évaluation du statut de réfugié : « Notre système d’évaluation du statut de réfugié est complètement arbitraire, déplore M. André. Les avocats devinent souvent l’avenir d’une personne simplement en constatant quels commissaires à l’immigration ont été choisis pour juger d’un dossier. »

 

 

« Il y a des dispositifs de surveillance, même dans les toilettes. Chaque matin, il faut faire une marche de type militaire et crier des slogans. Et si vous êtes vu au centre en train de faire une prière ou tout autre acte religieux, on vous envoie directement en prison. »

 

Source : Pedroletti, B. (19 janvier 2018). En Chine, des centres de rééducation pour les Ouïgours "politiquement suspects". Le Monde. Repéré à: https://www.lemonde.fr/international/article/2018/01/19/en-chine-des-centres-de-reeducation-pour-les-ouigours-politiquement-suspects_5244073_3210.html

 

 

 

Le Code Pénal chinois permet l'usage des résidences surveillées, où la police peut limiter la liberté de mouvement des suspects à leur domicile ou même à un autre domicile.

Amnesty International juge les résidences surveillées comme une violation des droits humains : « Le recours à de tels régimes privatifs de liberté, sans inculpation, contre des militants pacifiques, est arbitraire et contraire à de nombreuses normes internationales relatives aux droits de l’homme »

 

Source: Amnesty International. (2008). Droits humains en Chine : le revers de la médaille. Paris : Autrement. p. 25

 

Le symbole ci-dessus représente la privation de liberté par la détention. Le marteau représente la loi ou le code pénal alors que la cage représente la privation de liberté.

 

Il s'agit d'une porte de cellule. On peut y voir une serrure et des barreaux. 

 

Source: Amnesty International. (s.d.). Detention and Imprisonment. Repéré à: https://aineupstrmediaprd.blob.core.windows.net/media/1874/detention-and-imprisonment.png?preset=square_3001

Ce documentaire de la BBC aborde un problème majeur en Chine en ce qui a trait au respect des droits humains, plus précisément aux détentions arbitraires. Des centres de rééducation sont construits en Chine afin de détenir les musulmans chinois et de les détenir jusqu'à ce qu'ils soient convertis.

 

Ces centres se sont grandement multipliés pendant ces deux dernières années. Cette forme de détention arbitraire observée dans ce bref documentaire nous montre un aperçu du manque de transparence et de respect des droits humains en Chine.

Cette vidéo filmée par le Wall Street Journal apporte une perspective personnelle quant au sujet des camps de rééducation en Chine. Elle soutient le fait que ces décisions de détention sont totalement arbitraires et nous entendons le témoignage de plusieurs personnes qui ont été emprisonnées ou affectées par ces camps de rééducations.

L’association Chinese Human Rights Defenders est une coalition de différentes organisations non gouvernementales chinoises et internationales ayant pour but de promouvoir les droits humains de manière pacifique. Toutes les activités de cette association ont comme objectif le renforcement de la culture légale, de la démocratie et des droits humains en Chine.

 

Liu Xiaobo, le personnage militant choisi pour le présentoir des savoirs, était un écrivain qui avait écrit plusieurs livres et des centaines d’essais. C’est pourquoi la journée internationale des écrivains en prison, qui est le 15 novembre, est pertinente à la cause des détentions arbitraires.

 

Day of the Imprisoned Writer. (2016). Repéré à: https://pencanada.ca/campaigns/imprisoned-but-not-silenced/

Ce blogue est entretenu par un étudiant vivant en Chine qui raconte ses expériences ainsi que les différences fondamentales entre l'Amérique du Nord et la Chine en ce qui a trait à la culture et au mode de vie.

Ce blogue offre des informations simplifiées sur la Chine actuelle et le mode de vie. Il comprend des articles expliquant de manière simple l’héritage culturel chinois et son histoire.

 

Liu Xiaobo est principalement reconnu pour son travail de militant contre la démocratie monopartiste qui sévit en Chine. Étant l’un des 303 signataires et l’un des principaux rédacteurs de la Charte 08 en 2008, il fait partie de l’histoire de la Chine en ce qui a trait à la défense des droits humains. Il fut emprisonné par le gouvernement chinois pour cette raison. Gagnant du prix Nobel de la paix en 2010 pour ses efforts, il est resté enfermé jusqu’à sa mort en 2017.

 

Gao Zhisheng est un avocat chinois connu pour avoir défendu plusieurs activistes. Détenu plus d’une douzaine de fois au cours de sa vie par le gouvernement chinois, il est présentement porté disparu depuis 2017.

Loading ...